A TABLE! 

La recette du festival Du grain à démoudre…

Préparation

– Procurez-vous une trentaine de jeunes hauts-normands affâmés de cinéma

– De janvier à juillet, faites les germer, grandir, jusqu’à ce qu’ils deviennent de grands chefs, à la tête d’un festival unique.

– Dé-battez sans relâche durant le mois de juillet. Incorporez un soupçon de sueurs, une pincée de larmes pour un programme aux petits oignons!

– Faites mijoter dès septembre ces films aux saveurs venues des quatre coins de la planète.

– Versez délicatement le contenu de votre sélection dans le catalogue prévu à cet effet (nous en avons l’eau à la bouche…)

– Ajoutez à votre préparation une dose de bonne humeur

– Enfournez le tout et préparez vous à dévorer du 21 au 29 novembre une 16ème édition de notre festival plus goûteuse que jamais!

LE MOT DU MAIRE

JP-Lecoq
A table !

C’est le thème qu’ont choisi cette année les jeunes organisateurs du festival du Grain à démoudre, 16e du nom. Une invitation à la dégustation de courts et longs métrages, fruit d’un long travail de sélection par nos jeunes bénévoles.

Un grand bravo à eux pour leur implication, pour leur faim et leur soif de réussir chaque année à organiser un véritable festival de cinéma.

Un festival qui s’étale sur une semaine avec des projections de films, une compétition, un véritable jury composé de jeunes mais aussi de professionnels du cinéma, des leçons de cinéma, des rencontres, des ateliers consacrés aux techniques du cinéma. 8 films ont également été sélectionnés à l’intention des scolaires, de la maternelle au lycée, car le festival n’oublie pas sa vocation éducative, en l’occurrence l’éducation à l’image.

Un festival qui d’année en année tisse sa toile dans toute l’agglomération (la Forge à Harfleur, les cinémas Le Studio, Le Sirius, Gaumont du Havre, la Faculté du Havre, Sciences Po Le Havre, Le Tétris) et que la ville de Gonfreville l’Orcher soutient depuis le premier jour.

En un mot, un festival qui met l’eau à la bouche et que je vous invite à dévorer sans modération !

 

Jean-Paul LECOQ