Samedi 28 novembre à 18h+ 12 ans2,30€ / 3,80€ECPC, Gonfreville l’Orcher

Film en compétition : Longs métrages

Le Géant endormi

De Andrew Cividino
Canada, fiction, 2016, 1h30
Sélection Semaine de la critique, Cannes 2015

Adam passe les vacances d’été avec ses parents sur le lac Supérieur. Sa routine vole en éclats lorsqu’il rencontre Riley et Nate, deux cousins très sûrs d’eux qui occupent leur temps libre entre débauche et sauts du haut des falaises. La révélation d’un secret douloureux, entraîne Adam dans une spirale infernale qui mettra à l’épreuve les liens d’amitié entre les trois adolescents…

Andrew Cividino

Diplômé de la Ryerson University’s School of Image Arts, ses premiers films connaissent un grand succès. Son court-métrage WE ATE THE CHILDREN LAST, adapté d’une nouvelle de Yann Martel, est présenté dans de nombreux festivals à travers le monde, et Canal + en acquiert les droits pour la télévision.
Il dirige ensuite Sarah Gadon pour son second court-métrage YELLOW FISH, projeté à Cannes en 2013. Son troisième court-métrage, SLEEPING GIANT est présenté à Locarno, puis projeté au TIFF et à l’AFI, avant d’être sélectionné pour l’équivalent des Césars canadiens. Andrew Cividino a grandit à Dundas, dans l’Ontario. Chaque été, il retourne sur les rives nord du Lac Supérieur Canadien d’où il est originaire, là où il a tourné Sleeping giant, adapté en long métrage en 2015.

Regard sur…

Andrew Cividino a choisi de poser sa caméra dans un décor naturel grandiose et sauvage, celui du Lac Supérieur de l’Ontario, où lacs géants, falaises découpées et forêts de conifères se succèdent à l’infini, pour nous peindre une chronique de fin d’été qui emmène avec elle la fin de l’adolescence de trois garçons. Un teen-movie donc, avec tous les codes classiques du genre : caméra aérienne, bande sonore aux rythmes envolés, jeu d’acteur criant de naturel, ce sentiment d’urgence permanente et l’envie de se dépasser, toujours plus. Mais ce qui différencie The Sleeping Giant, c’est l’emprise du décor, et notamment de ses falaises, à la fois rassurantes et angoissantes, qui jouent un vrai premier rôle.
Un géant endormi qui ne demande qu’à être vu de tous.

Mathilde

Partager