Mercredi 25 novembre à partir de 13h30Entrée libreEspace Culturel de la Pointe de Caux

Petit à Petit ce sera le paradis

Comme chaque année, ce temps de projection, de rencontre et de valorisation d’actions est organisé en partenariat avec Passeurs d’Images Haute-Normandie.
Vous serons présenté: 2 courts métrages issus d’actions menées par Passeurs d’Images Haute-Normandie et 3 issus d’actions menées par Du Grain à démoudre, mais également le documentaire de Ioanis Nuguet, Spartacus et Cassandra.

 

13H30 Deux courts métrages documentaires réalisés dans le cadre d’actions menées par le Passeurs d’Images Haute-Normandie, avec des jeunes relevant de la protection de l’enfance.

Ces réalisations ont été encadrées par Jean Marie Châtelier

Solitaires / Solidaires

Maison de l’Enfance à Caractère Social des Loges (Service Territorial Havrais de l’IDEFHI) / 2015, 21’50’’

 

« Devinette : Nous sommes une famille nombreuse de plein d’enfants, mais nous habitons sans nos parents. Nous vivons dans un château, mais nous ne sommes pas des aristos. Nous vivons comme dans une colo, mais nous allons à l‘école tous les matins. Nous partageons la même maison, mais nous ne sommes pas de la même famille. Alors, vous avez trouvé qui nous sommes ? »

La Seine coulait au bord des Nids

Village d’enfants de Duclair (Association Les Nids) – 2015 – 18’05’’

 

Les enfants des Nids, vivent au bord de la Seine. Chaque jour, ce fleuve regarde vivre ces enfants. Peut-être charrie-t-elle même leurs joies, leurs peines, leurs rêves, pour les offrir à la mer, quelques kilomètres plus loin. Dans « L’eau et les rêves », Bachelard décrivait l’être voué à l’eau comme un être en vertige, mourant à chaque minute. Sans doute les enfants des Nids meurent-ils en effet à chaque instant. Mais pour mieux renaître. Pour mieux vivre leurs rêves. Et traverser la vie, comme ils traversent la nature, les bois, les champs, les forêts du film : Déterminés, les yeux pétillants de colère, de désir et le corps empli d’une force propre aux âmes déjà éprouvées.